Afficher l'image d'origine Depuis plusieurs semaines je suis entrée à l'interieur de ce livre qui est un véritable trésor. Pour tout dire j'ai même du m'acheter un autre livre pour replonger dans les mythes et légendes de la Gréce antique et de l'Egypte, bien que déjà assez versée dans ces domaines. 

Ce livre est une mine, que dis-je un univers à lui tout seul où les réponses données au sens de la vie depuis la nuit des temps deviennent des clés à nos questionnements sur l'origine du Monde, si tant est que vous vous posiez des questions sur ce théme. Jonathan Black y fait un exposé extrémément pertinent de la symbolique religieuse à travers les siécles et les sociétés secrétes qui se sont succédées et qui, on ne peut le nier, sont à l'origine de nos sociétés actuelles. Il y dépeint chronologiquement la place du sacré et du divin à travers les multiples religions qui menérent les hommes à prétendre au pouvoir en oubliant peu à peu la dimension ésotérique de toutes les religions. Comment au fil des siécles, le rapport au sacré et au religieux a été interprété par les hommes afin d'assouvir une soif de domination de certains par d'autres hommes.

Il y a comme un cheminement logique tout au long des 700 pages. Une logique qui transparait dans la science, les arts, la religion et en fait tous les niveaux de la création humaine. 

Il y est clairement expliqué comment les grandes inventions et découvertes sont liées à l'ésotérisme et au divin ainsi qu'aux influences des sociétes secrétes de type Franc Maconnerie, Rose-Croix, illuminati etc ...... qui ne sont que les vecteurs d'une relation créée entre la source divine et les hommes.

Ce qui est intéressant de voir c'est que toutes ces sociétés secrétes possédent, selon elles, des capacités à mener l'homme vers une relation directe avec Dieu en initiant ses adeptes à des techniques de méditation particuliéres et en pratiquant clairement les sciences dites occultes. Le pouvoir de ces sociétés est en realité la concentration d'une élite qui espére à travers des grands maîtres, devenir des SUR hommes. Jonathan Black cite des exemples à foison  et nous traversons les âges en comprenant mieux ce qui a pu permettre à une poignée d'hommes de dominer des millions d'êtres humains. 

J'ai beaucoup aimé l'explication du symbolisme esotérique dans l'art et dans l'évolution de la pensée littéraire. Beaucoup de choses s'éclairent en ayant les clés d'une amorce de compréhension des courants qui ont mis en évidence le symbolisme.Par exemple, si vous regardez comme un profane  une oeuvre de Picasso dans sa plus pure période abstraite, vous ne pouvez pas décoder la pensée directive de l'oeuvre. mais, si l'on vous donne la symbolique des couleurs, des formes, des lettres etc .... alors vous entrevoyez déjà une explication plus rationnelle de ce qui a permis au peintre de créer un chez d'oeuvre.

Jonathan Black évoque aussi succintement la création de Washington et l'odonnencement de ses monuments et avenues sur les bases des principes franc-maconniques. J'avais déjà lu certains écrits sur cette réalité non dissimulée qui a construit l'une des villes de pouvoir sur une pensée ésotérique maconnique. Si vous regardez un billet vert américain, vous y verrez l'oeil de Dieu en évidence. 

Rien n'a été laissé au hasard dans la construction de nos sociétés et les guerres de religion qui se poursuivent encore au XXI éme siécle sont encore l'oeuvre de ses sociétés qui veulent  garder le secret de la relation divine entre l'homme et Dieu au creux d'une petite poignée d'initiés en désintéressant la masse des hommes de ce qui pourrait leur permettre de penser. 

Bref, je vous laisse le plaisir de découvrir ce livre que je vais devoir relire afin de bien m'imprégner de toutes les informations qu'il recéle.

Bonne lecture à vous toutes et tous.

Dans la lumière divine.

 

Louise-Marie