Dans notre société hyper matériatérialiste, tout doit aller vite, très vite, trop vite......la publicité pousse à consommer à outrance des biens dont nous d'avons pas besoin et que l'on nous assure être essentiels pour notre bonheur, la valorisation de l'image de soi et presque, notre droit d'exister !!! De fait, les produits de consommation sont conçus désormais pour une utilisation immédiate et un achat impulsif. Regardez dans le domaine de la mode, il y a encore quelques années les créateurs nous proposaient deux collections par an, une hiver et une été. Le rythme était ainsi établi et les collections présentent en magasin restaient ainsi environ  6 mois sur les étagéres et présentoirs.

Désormais, les créateurs ( qui deviennent des businessman avant tout) deviennent très prolifiques en intégrant 2 ou 3 ou 4 collections supplémentaires dans le seul de but de manipuler les clientes de façon à ce qu'elles consomment rapidement dans l'angoisse de ne plus retrouver l'article sur lequel elle auraient plus flasher et pour lequel, elles auraient éventuellement repenser et décider d'acquérir quelques semaines plus tard. Non, aujourd'hui nous sommes dans une sociéte de consommation immédiate de sorte que si quelquechose vous plait dans une boutique, vous devez ( presque par obligation) l'acheter dans l'instant. On ne vous laisse plus le temps de désirer, d'économiser, de réflechir........car pour être heureux vous devez posséder cet objet et le temps que l'on vous donne pour faire cet achat est compté. Le message est clair, les collections sont éphéméres et restreintes donc vous devez pour entrer dans la norme vous satisfaire dans l'instant. Inutile de vous dire que je déteste cette pensée mais que parfois je m'y laisse prendre moi même. Pourtant, ayant travailler longtemps dans le commerce, je ne connais que trop bien les arcanes de "tentation" des marques très recherchées.

Je me souviens combien les jours de solde ( qui étaient aussi seulement 2 fois par an), les clientes achetaient par frénésie des articles qu'elles n'utiliseraient peut être jamais. On avait alors l'impression que les files d'attente  de clientes surexcitées devant les vitrines de luxe  pouvaient se comparer à un besoin de possession grandissant dans le systéme économique que l'on imposait déjà comme imparable.

Or, je me souviens aussi que lorsque j'étais enfant nous apprenions à patienter. Déjà, il y avait une autre démarche dans les achats puisque la société du tout jetable n'existait pas encore. Au contraire on privilégiait les articles de bonne qualité et intemporel. On faisait ressemeller les chaussures en cuir et l'électroménager s'achetait après mure reflexion. Les vêtements s'achetaient pour des besoins spécifiques ( la rentrée) ou bien pour des occasions particuliéres ( Noel, cérémonie familiale). Il n'y avait pas de frustation à attendre car nous savions que c'était normal de prendre du temps avant un achat important.

Ainsi, la notion de patience faisait-elle partie intégrante de notre vie. Les choses matérielles arrivaient , elles aussi, quand elles devaient arriver. On trouvait, on rêvait, on économisait, et on exhultait lorsque nous pouvions enfin posséder ce que nous avions désirer. Le DESIR, le REVE, la PATIENCE sont des notions qui changent et qui perdent leur sens tout comme beaucoup de valeurs actuellement. 

Notre systéme sociétal est en train, et depuis plusieurs années, de formater les consommateurs obligés que nous sommes à intégrer l'idée que nous devons être satisfaits tout de suite comme des enfants qui pleureraient devant la vitrine d'un confiseur. Cela donne des situations complétement loufoques où les gens se battent pour des téléphones portables hors de prix en faisant la queue pendant des heures car il n'est point de salut sans l'objet tant prisé !!! pauvres de nous..........où en sommes nous !!! comment imaginez que des gens s'endettent jusqu'à la lie juste pour obtenir des biens dont ils n'ont pas réellement besoin ?

Si nous re prenions le temps de réfléchir et d'être patient, de faire marcher notre cerveau sans les sirénes de la publicité, alors nous verrions que prendre le temps d'agir est parfois très judicieux. La patience nous ouvre la porte d'une certaine sagesse. La patience nous fait relativiser notre rapport au temps qui court pour tout le monde de la même façon. La patience nous permet aussi de nous connecter avec les vrais choses. Bref, je pourrais faire une grande liste des bienfaits de la patience. 

N'oublions pas que dans ce monde où tout va si vite, chaque être humain est soumis à des lois divines mais aussi à des lois physiques. A force de courir, les corps  souffrent, les têtes font des " burn out", les dépressions sont légions et les gestes irrémédiables de plus en plus courants. Les saisons sont aussi là pour nous dire que le cycle de la vie posséde une logique qui s'impose à l'homme. La vanité de l'homme du XXI éme siècle est de croire qu'il peut tout maitriser et tout contrôler à sa guise. Je crains malheureusement que nous soyons bientôt  au bout d'une spirale infernale.

Très bonne soirée à vous tous.

Louise-Marie