Aujourd'hui, je voudrais partager avec vous un livre confidentiel. Un livre qui me parle beaucoup. Un livre qui met en avant les non dits de l'enfance et la sagesse de nos aieuls.

" La petite fille qui voulait remourir" est l'histoire d'une enfant hors du commun qui grandit dans la campagne landaise pendant la derniére guerre. Ses parents la confient aux grand-parents afin qu'elle reste un peu à l'écart de l'invasion allemande  alors qu'elle n'a pas encore 3 ans. Son histoire c'est un grand moment d'émotion que nous partageons au fil des pages. Une émotion qui s'affirme dans sa relation avec son grand -pére peu enclin à démontrer ses sentiments mais qui cache une grande tendresse et une grande tristesse intérieure. La petite fille saura briser la carapace inébranlable avec ses mots simples et sa naiveté enfantine. Mariane est une petite merveille d'enfant et son intelligence précoce explose dans cet univers où la simplicité régne en harmonie avec la nature . L'amour transparait à chaque moment dans ce livre qui me touche tout simplement parceque Mariane est une enfant qui comprend vite qu'elle voit ce que les autres ne voient pas. Elle sait qu'il y a autre chose que la réalité très tôt. Elle en parle avec ses grand-parents et l'évidence parle d'elle même. La grande chance de Mariane c'est qu'on ne lui raconte pas de bobards pour lui dire que ses rêves n'existent pas. Sa famille ne remet pas en cause la véracité de ce qu'elle voit . Elle explique les belles couleurs des auras. Elle aide son oncle à rejoindre l'autre Monde dans la paix et pré-sent la présence de sa maman alors qu'elle n'est pas venue la voir depuis des mois.

L'histoire de Mariane, c'est l'histoire de beaucoup d'enfants qui possédent le don de médiumnité et qui naivement en parlent mais souvent ne sont pas entendus ni compris, ce qui n'est pas son cas et c'est une chance. J'étais comme cela enfant, je pré-sentais les événements grave et je voyais l'âme profonde des gens. Je suis toujours comme cela parceque j'ai eu la chance de comprendre que je n'y pouvais rien. Dans le livre, Mariane est aussi une enfant très précoce dotée d'une intelligence exceptionnelle . Ce détail donne à son histoire une dimension encore plus forte dans la compréhension du chemin d'une enfant inattendue dans un monde rural un peu brutal. Elle apporte douceur, couleur, amour et humour dans une France en guerre où l'on savait se réjouir de peu.

Il y a beaucoup de choses fondamentales dans ce livre. La sagesse de nos ancêtres, l'importance de la nature, les vraies valeurs de la terre et la chaleur de la famille. Quand j'ai eu fini "la petite fille qui.....", je me suis dit que nous vivons aujourd'hui dans le déni de toutes ces évidences et c'est notre drame. Par exemple, il n'y a pas si longtemps nos grands parents qui vivaient au début du XXéme siécle et qui possédaient bien moins de technologie que nous, avaient une compréhension du Monde bien plus saine et cela même dans les campagnes. Nous avons tous des ancêtres liés au monde rural et c'est en retrouvant de vieilles photos , en paralléle, que l'on peut constater que l'éducation était primordiale à cette époque. C'était un honneur et un privilége de pouvoir apprendre à lire et à écrire et les enfants de cette époque recevaient ces enseignements comme un cadeau inestimable. Résultat, beaucoup d'enfants ont appris à lire et à écrire parfaitement sans faute la langue de Molière. Ce n'était pas une question de milieu social , de richesse, de pauvreté, c'était une évolution positive dans un monde en mutation. Aujourd'hui, 100 ans plus tard nous avons les médias, l'accés pour tous à internet et jamais nos enfants n'ont fait autant de fautes à tous les niveaux. L'éducation scolaire n'est plus une richesse, c'est un gouffre de lacunes insondable. Les éléves de toutes les classes sociales ne savent plus lire ni écrire correctement et on s'apperçoit enfin qu'il y a probléme. Cet exemple nous montre combien nous regressons dans la modernité quand les valeurs essentielles et le respect ne sont plus là.

J'ai adoré " la petite fille qui voulait remourir". Je l'ai lu dans le TGV qui m'emmenait justement non loin de Saint Jean d'Angely.................et j'ai retrouvé dans les mots simples de Mariane tellement de vérité que je suis heureuse de pouvoir vous le faire découvrir en quelques phrases. Mais le mieux, c'est que vous l'achetiez et que vous le lisiez avec comme moi le sourire aux lévres !!!!!!

Bonne lecture et belle journée.

L-M